Construire des ponts grâce à la méditation

Sant Rajinder Singh Ji Maharaj

Il existe une règle d’or selon laquelle nous devrions traiter les autres tout comme nous aimerions être nous-mêmes traités. Si nous mettions cette règle d’or en pratique, le monde serait empreint d’amour, d’harmonie, de paix et de quiétude. Malheureusement, bien que nous en ayons entendu parler depuis l’enfance, nous n’avons pas enraciné cette règle au sein de nos vies. Alors que nous avons été éduqués afin d’être en mesure de comprendre ce que représentent les qualités morales de bienveillance et d’amour pour tous, nous avons oublié de les mettre en pratique.

Lorsque nous nous interrogeons sur le type de système moral et éducatif auquel nous aspirons pour nos enfants, rappelons-nous que, outre l’éducation qu’ils doivent recevoir dans des disciplines telles que les sciences, l’histoire, la géographie, les mathématiques et les langues, il  est également important de leur enseigner les principes éthiques de non-violence, de véracité, de compassion, d’humilité et de service désintéressé ; c’est ainsi que nous les aiderons à développer une juste compréhension de qui ils sont et du but de leur vie en ce monde. En effet, nos actes ne sont que le reflet de nos pensées et de notre niveau de compréhension. Quel est alors le juste niveau de compréhension qu’il nous faut atteindre et quel est celui que nous devrions contribuer à développer chez nos enfants ?

Nous avons perdu de vue qui nous sommes réellement

À cet égard, il existe une légende amérindienne.  Un homme qui faisait une promenade tomba sur un œuf d’aigle. Il savait qu’il y avait un oisillon à l’intérieur de l’œuf ; mais la mère était partie et l’homme ne put la trouver. L’homme se dit en lui-même : « Sans la mère l’œuf ne pourra éclore ? ». Peu après, il fit la rencontre d’une poule qui était en train de couver ses propres œufs. Alors qu’elle regardait ailleurs, l’homme glissa l’œuf de l’aigle dans le nid de la poule afin qu’il reste au chaud et puisse éclore à terme.

Building-Bridges-banner-Sant-Rajinder Singh-Ji

Un jour, tous les œufs se mirent à éclore et des oisillons en sortir. L’aiglon vécut avec les poussins et commença à se comporter tout comme eux. Ils se nourrissait de la même manière, émettaient les mêmes sons et se déplaçait comme eux. Les années passèrent et il vécut toute sa vie comme s’il était un poulet. Alors qu’il était devenu vieux, il vit un aigle planer dans le ciel.  Cet aigle s’élevait, tombait en piqué, puis remontait à nouveau. Il demanda aux autres poulets : « De quel genre d’oiseau s’agit-il ? ».

« C’est un aigle !» lui répondirent-ils. « C’est le roi des oiseaux ».

L’aigle qui pensait être un poulet se dit : « J’aimerais être semblable à lui ».

Les autres lui répondirent ; « N’y pense même pas ! Tu es un poulet », « Tu as toujours été et tu seras toujours un poulet ». Malheureusement, l’aigle passa le reste de sa vie ainsi et ne découvrit jamais la vérité sur sa véritable identité.

kindness and conenctedness

La méditation nous permet d’être connectés à notre âme et à l’amour divin

C’est également la condition humaine. Nous menons nos existences au niveau de nos sens physiques et croyons être le corps et le mental. En effet, nous avons oublié que, au-delà de notre corps, du mental et des émotions, nous sommes l’esprit ou l’âme, une parcelle de Divinité. Or, le système éducatif actuel est orienté sur la nécessité de maintenir notre corps en bonne condition et de disposer d’un mental affûté.

Nous développons nos connaissances sur le monde dans lequel nous vivons, au moyen de disciplines telles que l’histoire, la géographie et les sciences. Nous faisons également l’apprentissage de disciplines artistiques telles que la musique, la poésie, la peinture, la sculpture et la danse. Le système scolaire concourt à notre développement sur le plan émotionnel, de sorte que nous puissions nous comprendre les uns les autres. En grandissant, nous trouvons notre propre voie et sommes attirés par les domaines d’apprentissage qui semblent nous convenir ; tout cela sera au fondement du mode de vie que nous choisirons de mener lorsque nous serons plus âgés. Sans nous en rendre compte, nous aurons passé de nombreuses années à ne nous concentrer que sur le développement de notre corps et de notre mental.

Les grands philosophes ont affirmé : « Connais-toi toi-même !». Il devrait s’agir du premier de nos objectifs en arrivant dans ce monde. Notre principal objectif devrait être de découvrir qui nous sommes réellement et quel est le but de notre vie. Sommes-nous un poulet ou sommes-nous un aigle qui peut s’élever haut dans le ciel et être le roi des oiseaux.

Nous ne sommes pas que le corps, le mental et les émotions. Nous sommes également l’âme ou l’esprit. Notre vrai soi est conscience et se situe au niveau de l’âme qui déborde de la Lumière et de l’amour divins. Nous pouvons, grâce à la méditation, faire l’expérience de l’âme et de l’amour divin.

Réaliser notre véritable but grâce à la méditation

Si notre système éducatif encourageait les enfants à méditer, ils apprendraient à s’asseoir en silence et réaliseraient qui ils sont et quel est le véritable but de leur vie. Lorsqu’ils commenceront à réaliser qu’ils sont une âme, une parcelle de Divinité, et que Dieu réside à l’intérieur d’eux, il se rendront également compte que cette même âme, ou parcelle de Divinité, est aussi présente au sein des autres êtres vivants. Ils prendront conscience du fait que, quand on se place au niveau de l’âme, nous sommes tous « un » et de nature identique. Lorsque cette prise de conscience se produira, ils mettront naturellement en pratique la règle d’or.

Les enfants de notre génération paveront la voie qui mènera à l’apparition d’un havre de paix. En trouvant, grâce à la méditation, la paix pour eux-mêmes, ils la répandront de manière positive au sein de leur environnement et ils inspireront autrui à en faire de même. En fin de  compte, des ponts entre l’époque actuelle et les générations à venir seront construits, de façon à rendre notre monde plus pacifique, plus harmonieux, plus calme, plus aimant et plus altruiste. En définitive, chacun des êtres qui habitera sur cette planète – qu’il s’agisse d’un être humain, d’un animal, d’un poisson, d’un oiseau ou d’un insecte – vivra dans l’amour, la paix et l’harmonie.

 

article Rajinder meditation end

 

À propos de l’auteur Sant Rajinder Singh Ji Maharaj

Suivez Sant Rajinder Singh Ji sur Facebook  |  YouTube Instagram

Vous voulez en apprendre plus?

Le secret des relations harmonieuses

Les gens du monde entier ont essayé de déchiffrer le code pour créer des relations harmonieuses et durables. Pourtant, si nous savons où regarder, les relations harmonieuses ne sont pas loin de notre portée.
En tant qu’êtres sociaux vivant dans ce monde, nous recherchons continuellement des relations harmonieuses avec ceux qui nous entourent – notre famille, nos proches, nos amis, nos collègues et nos voisins.

Plus de lecture

Remplacer la colère par l’amour

Comment, dans ce monde, pouvons-nous devenir des ambassadeurs de la paix ? Que se passera-t-il lorsque nous changerons notre angle de vision ? Une personne peut-elle, à elle seule, faire une différence ?

Plus de lecture

Donnez toujours le meilleur de vous-mêmes

Il y a des moments dans la vie où, en dépit de nos meilleurs efforts, nous sommes déçus par les résultats obtenus ou par le fait que nos efforts ne soient pas appréciés par ceux que nous cherchions à servir ou à aider. Quand cela arrive, nous avons tendance à ajuster le niveau de nos efforts en fonction de la situation ou des personnes concernées.

Plus de lecture

Lâcher prise

Il était une fois un homme qui vivait seul. Il avait gardé son argent dans un pot spécial afin que personne ne puisse le voler. Un jour, alors que l’homme était en train de cultiver sa terre, un voleur a fait irruption. Cherchant quelque chose à voler, il est tombé sur une lourde jarre de pierre. Il pouvait à peine le secouer pour entendre les pièces à l’intérieur. Il ne pouvait pas soulever le pot. Alors l’homme a collé sa main dans le pot pour sortir l’argent.

Plus de lecture

Trouvez du bon en toutes choses

Nous avons souvent tendance à voir un verre à moitié rempli comme à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Lorsqu’on examine une situation, la tendance populaire est de penser au mauvais côté plutôt qu’au bon. Cependant, si nous nous arrêtons pour y penser, il se passe tellement de bonnes choses dans notre vie et de nombreux cadeaux pour lesquels nous devrions être reconnaissants

Plus de lecture